NOS CINQ CANDIDATS POUR LE JACK-ADAMS

1 oct 2021 à 17h14      MATHIEU BOUCHARD-RACINE
Le trophée Jack-Adams est un titre bien particulier, puisqu'il ne récompense pas un joueur pour son talent ou pour son leadership. C'est l'entraîneur qui en est la vedette. On remet ce trophée à l'entraîneur par excellence de la saison.

On tient évidemment compte du nombre de victoires, mais également du parcours de l'équipe et de l'effet de l'entraîneur sur les performances de son club. Barry Trotz, par exemple, a une belle réputation en ce sens. Voyons voir ceux qui se démarqueront du lot cette année.

1. Joel Quenneville, Panthers de la Floride

Finaliste au trophée l'an dernier, Quenneville sera probablement considéré pour la saison. Les Panthers seront dans la course très serrée de la division Atlantique. Si la Floride réussit à connaître du succès, sous l'expérience grandiose de Quenneville, sa nomination est plus que possible.

2. Barry Trotz, Islanders de New York

Plusieurs le voient comme le meilleur entraîneur du circuit. Chaque année, les Islanders surprennent en saison et surtout en séries. Ces succès, pas le choix de l'avouer, viennent davantage des compétences derrière le banc que sur la glace.

Trotz est un vrai génie du système de jeu défensif et sa place derrière les joueurs en bleu-blanc-orange fait en sorte que ceux-ci ont toutes les chances de l'emporter.

3. Jared Bednar, Avalanche du Colorado

Le Colorado a l'un des meilleurs clubs de la ligue depuis plusieurs années déjà. Le problème, c'est qu'il peine à montrer son succès davantage et ne parvient pas à gagner en séries.

C'est là que le rôle de Bednar est important, c'est à lui de conduire ses troupes vers les attentes et s'il réussit, le Jack-Adams est une récompense très réaliste pour lui. Les vedettes de l'Avalanche à elles seules ne connaissent pas assez de succès, c'est à Bednar de faire la différence.

4. Dave Tippett, Oilers d'Edmonton

Peut-être un nom qui vous surprendra. Les Oilers, à l'image de l'Avalanche, ne connaissent pas les succès à la hauteur des attentes. Avec un gars comme Tippett pour guider le navire, on pourra voir une différence.

Déjà, depuis son arrivée en Alberta, les Oilers n'ont pas manqué les séries, l'équipe de McDavid et Draisaitl se doit de gagner davantage cette année et dans ce scénario, on risque de considérer Tippett pour le trophée.

5. Gerard Gallant, Rangers de New York

Vous reconnaissez bien ce nom, Gallant est de retour en poste dans la LNH pour diriger l'équipe d'Alexis Lafrenière. Gallant, disons-le, est le champion des premières années. Il a conduit des clubs comme les Panthers et les Golden Knights en séries, alors que les papiers ne s'y attendaient pas.

Il était l'homme de confiance idéal pour les Rangers, une jeune équipe, avec beaucoup de talent, on peut donc s'attendre à des victoires l'une par-dessus l'autre à Manhattan.

Le gagnant : Jared Bednar

Bednar aura un grand défi à relever au Colorado. L'Avalanche possède toutes les pièces du casse-tête pour terminer au sommet des classements, en plus de jouer jusqu'à la fin en séries. Il ne lui manque qu'un peu de système et un homme de confiance et on pense sincèrement que Bednar en est capable.
PRÉSENTEMENT EN FEU