NOS CINQ CANDIDATS POUR LE TROPHÉE ART ROSS

28 sep 2021 à 18h34      MATHIEU BOUCHARD-RACINE
Le trophée Art Ross est toujours l'un des trophées les plus intéressants à suivre, comme partisan. On remet ce prix au joueur ayant terminé au sommet des pointeurs du circuit. Fait intéressant, Nikita Kucherov est le seul à ne pas jouer pour les Oilers qui a gagné le titre depuis la saison 2016-2017.

Outre le Russe du Lightning, Connor McDavid et Leon Draisaitl se sont partagés le titre depuis cette saison 2016-2017. Il sera donc intéressant de se pencher vers le vainqueur pour l'année 2021-2022, qui peut encore très bien être l'un des numéros 29 ou 97 à Edmonton. Voyons voir les possibilités.

1. Auston Matthews, Maple Leafs de Toronto

À Toronto, on dit avoir énormément appris de la défaite contre Montréal au premier tour. Plusieurs prédisent une grande saison venant de cette équipe, et on vise beaucoup le numéro 34 en ce qui concerne les grandes attentes.

Si Matthews reste en santé, il peut très bien figurer dans le top-5 des marqueurs, comme ce fut le cas la saison dernière. On peut même aller plus loin, en voyant de lui un joueur encore davantage dominant qu'il ne l'était à pareille date l'an dernier.

2. Mikko Rantanen, Avalanche du Colorado

Ce nom vous surprend peut-être, mais il ne cesse de nous surprendre d'une année à l'autre. Il a terminé sixième l'an dernier dans cette même catégorie. Il n'a que 24 ans et jusqu'ici sa production offensive n'a fait qu'augmenter de manière significative d'année en année.

Il ne faut pas oublier sa chimie remarquable avec Nathan Mackinnon et Gabriel Landeskog, qui complètent probablement le meilleur trio de la Ligue nationale. Rantanen a l'habitude de s'infiltrer dans les classements pendant la saison, mais cette fois, nous lui faisons confiance dès maintenant.

3. Nathan MacKinnon, Avalanche du Colorado

Parlant de Rantanen, MacKinnon mérite amplement sa place dans ce top-5 en compagnie de son coéquipier finlandais. Huitième dans ce classement l'an dernier, MacKinnon a manqué 18 matchs sur un total de 56. Il se dit en mission au Colorado pour la saison qui s'amorce.

Le club a les outils nécessaires pour gagner la Coupe Stanley, mais ne parvient jamais à concrétiser le tout une fois en séries. C'est peut-être une situation semblable à celle de Toronto, et un autre facteur dont on peut lier les deux équipes, c'est leur soif grandissante de gagner, ce qui pourrait inciter MacKinnon à accumuler les points plus rapidement cette année.

4. Connor McDavid, Oilers d'Edmonton

On ne pouvait pas passer à côté de lui, ni à côté de son coéquipier, d'ailleurs. Le numéro 97 a de sévères attentes envers lui-même et il a facilement gagné le championnat des pointeurs l'année dernière.

5. Leon Draisaitl, Oilers d'Edmonton

Vainqueur récent du trophée et partenaire du célèbre McDavid, il est évident que Draisaitl parviendra à percer le top-5 de ce palmarès encore cette année. Il a terminé deuxième en 2020-2021, c'est un scénario réaliste encore cette campagne.

Gagnant : Connor McDavid

Le fait de le voir percer les 100 points en une cinquantaine de matchs nous empêche tout simplement de voir de la compétition féroce à ses côtés. Le 97 des Oilers est simplement trop fort pour cette ligue, même qu'il est probablement le plus grand joueur de notre génération, en succession à Sidney Crosby.
PRÉSENTEMENT EN FEU