UN POINT DE PRESSE ÉMOTIF POUR MARC BERGEVIN

7 oct 2021 à 12h30      DAVID ARMONI
La charge mentale entourant le travail de directeur général est déjà élevée en soi, mais imaginez quand vous vous retrouvez à ce poste dans l'organisation mythique des Canadiens de Montréal. Marc Bergevin le fait depuis maintenant neuf ans.

Questionné sur le fait que son cerbère numéro un a fait appel au programme d'aide de la Ligue nationale de hockey hier, Marc Bergevin s'est dit surpris lorsqu'il l'a appris. Toutefois, il est solidaire avec son joueur de concession. Les yeux humides, il n'a pas été capable de retenir ses larmes.


Si la nature de son retrait n'a pas été ébruitée encore, on sait que le cerbère a été opéré cet été à un genou. Il existe plusieurs raisons pour lesquelles Carey Price aurait pu demander de l'aide, mais on n'entrera pas dans les spéculations.

Si les partisans se sont empressés de soutenir Jonathan Drouin quand il a quitté l'équipe le 28 avril dernier, ils devront faire de même en soutenant le 31 du CH. Il existe toutefois une certitude, celui-ci ratera minimalement 30 jours à partir d'aujourd'hui.


Il est fort probable que Carey Price ait besoin de plus de temps pour obtenir l'aide dont il a besoin. Quand il sera remis sur pied, il pourra reprendre l'action. Marc Bergevin s'est dit confiant de voir son gardien revenir au jeu. Heureusement, l'acquisition de Samuel Montambault via le ballottage est une bonne nouvelle pour le directeur général du Tricolore.

Montambault a démontré qu'il était le prétendant comme deuxième gardien de but de l'équipe. Un duo Allen-Montambault à court terme peut être la solution.
PRÉSENTEMENT EN FEU